Vos 10 premiers jours en mlm : des experts vous partagent leurs meilleurs conseils

Vos 10 premiers jours en mlm : des experts vous partagent leurs meilleurs conseils

Tout le monde sait qu’un démarrage en mlm n’est jamais évident. Les premiers jours sont en général très excitants, et même temps, ils peuvent être source de stress.
En effet, il y a beaucoup d’informations à connaître. Par où commencer ? Comment s’organiser ? Quoi faire d’abord ?
 
Vous aurez la chance et le privilège de découvrir les astuces et conseils d’experts en mlm.
Ils vous livrent le meilleur d’eux-même pour vous aider lors de vos 10 premiers jours.
 
Si vous êtes déjà distributeur d’une société, vous pouvez partager cet article dans vos équipes afin d’aider ceux qui démarreront demain. 
 

Ah oui, j'oubliais, si vous avez du mal à trouver de nouveaux prospects pour développer votre activité, lisez bien ce qui suit...

Lorsque j'ai démarré le marketing de réseau, il m'a fallu du temps avant d'utiliser des méthodes efficaces. Aujourd'hui, j'ai une équipe de plus de 600 personnes.
Je souhaite vous aider à propulser votre activité en vous offrant un ebook comprenant les 13 méthodes que j'utilise au quotidien, et qui m'ont permis d'obtenir ces résultats. 

Vous avez juste à cliquer ici pour le récupérer avant de continuer la lecture de cet article.

 

Alors, lorsque nous avons sollicité nos experts, nous leur avons posé les questions suivantes :

  • Question 1 : Selon vous, quelles sont les actions à mettre en place pendant les 10 premiers jours d’un démarrage en marketing de réseau ?
  • Question 2 : Pouvez-vous partager 3 conseils essentiels à ceux qui s’engagent dans une activité de marketing de réseau ?

Profitez de cet article, partagez le, et excellente réussite.


 

 

Les conseils de Priscillia Roger

Du site : priscilliaroger.com

avis experts mlm

 

Actions à mettre en place

Je pense qu’il est primordial de se mettre dans l’action très rapidement après l’inscription.

Mais pas n’importe comment.

L’up-line doit être présent pour donner les bases du marketing et montrer l’exemple.

Ce qu’il faut faire en 1er d’après moi, c’est sa liste chaude (un incontournable !) : écrire noir sur blanc toutes les personnes que l’on connaît et déterminer celles qui sont le plus proches de nous.

Ensuite, avec l’upline, il faut commencer à appeler les 20 premières personnes de cette liste chaude pour les inviter à une présentation d’opportunité.

Appeler les 20 premiers noms de cette liste dès les 2 à 3 premiers jours de son inscription, cela permet de se mettre dans le bain de suite !

Et de voir que le système fonctionne 😉

En parallèle, il faut commencer à tester ses produits (ou son service).

Bien connaître ses produits permet d’en parler avec conviction et d’avoir des témoignages forts à partager auprès de ses prospects.

Et bien sûr il faut commencer sa formation sur le marketing de réseau dans le but d’apprendre à expliquer de manière professionnelle comment cela fonctionne, savoir répondre aux objections, etc.

Bien sûr, la formation est continue donc il ne faut pas chercher à tout savoir dès les premiers jours !
Mais apprendre les bases rapidement permet d’aller vite et loin.

On peut également organiser une inauguration de notre nouvelle activité !

Comment ?

En invitant chez soi nos amis les plus proches pour leur annoncer qu’on se lance dans une nouvelle activité et leur faire découvrir dans un cadre convivial nos produits et notre business.

Dès les 10 premiers jours, on peut ainsi gagner nos premières commissions de vente!

Et c’est très encourageant !

 

Les conseils de Priscillia

Conseil n°1 : être clair sur son pourquoi, et déterminer un pourquoi fort !

Bien souvent on entend : je veux gagner plus d’argent !

Tout le monde veut gagner plus d’argent… Il faut être plus précis, se poser les bonnes questions.

Combien on veut gagner et pourquoi on veut gagner telle somme ?
Qu’est-ce que ça changerait dans notre vie et pourquoi c’est si important pour nous ?
Quelles seraient les impacts négatifs de ne pas réussir à atteindre cette somme ?

Donc il faut clarifier son pourquoi, l’écrire noir sur blanc.

Et le relire de temps en temps !

 

Conseil n°2 : être prêt à sortir de sa zone de confort et à faire ce que les autres n’osent pas faire.

Développer une activité de marketing de réseau, cela passe par la prospection : appeler sa liste de noms, créer de nouveaux contacts au quotidien… et c’est souvent la partie la plus difficile pour les personnes.

Donc il faut être prêt à aller à la rencontre des autres et à développer des relations, sinon vous stagnerez.

Et vous abandonnerez.

Ceux qui réussissent en MLM, ce sont ceux qui passent à l’action chaque jour.
Ils créent des contacts au quotidien et ils travaillent ces prospects sur le long terme.
D’ailleurs, je donne d’autres astuces à ce sujet à la fin de cet article.

 

Conseil n°3 : Ne pas s’isoler !

Au contraire, il faut s’entourer de son upline et de l’équipe, apprendre de leurs expériences et solliciter son parrain pour faire les premiers appels d’invitations, animer les premières présentations, faire des appels à 3 pour les suivis…

Donc n’hésitez pas à solliciter votre parrain ou d’autres up-lines pour vous accompagner dans l’activité !

Pour conclure, j’aimerais simplement vous dire : Formez-vous, devenez un professionnel du marketing de réseau, et passez à l’action le plus souvent possible !

Bonne réussite 🙂


 

 

Les conseils de David Duchemin

Du site : david-duchemin.net 

 

Actions à mettre en place

C’est typiquement la question que tout leader devrait se poser s’il désire assurer une excellente duplication dans son réseau.

Prenons la perspective du leader tout d’abord pour répondre à cette question.
En consulting, un des premiers points que j’aborde, c’est la question de la check-list de démarrage.

Avez-vous dans votre réseau ou société MLM une checkliste de démarrage?

La réponse est plus souvent négative qu’on ne pourrait le penser.

Les avantages de la check-list de démarrage sont évidents. Cela permet de créer une dynamique globale, de mettre les nouveau distributeurs dans l’action, voir de les faire expérimenter leurs premières victoires.

Le niveau d’activité, de rétention augmente…

Que devriez-vous mettre dans cette checklist des premières actions à faire dans les 10 premiers jours?

Voyons par ordre de priorité les thématiques suivantes:

 

Connexion au réseau ou à la société MLM

Comment pouvez-vous assurer la création d’un lien avec le nouveau distributeur ?

Cela peut être par intégrer le nouveau partenaire dans vos différents “actifs digitaux” comme groupe Facebook, whatsapp, site intranet…

Cela peut être également par un appel de bienvenue avec le leader ou parrain au dessus. Ce type d’appel peut vraiment faire des miracles.

 

Connexion au produit ou au service

Comment assurer que le nouveau partenaire se fasse un réel avis sur le produit ou service de sa société MLM ?

En l’utilisant ou en consommant son produit, me diriez-vous. Ce qui paraît une évidence pour les leaders ne l’est pas forcément pour les nouveaux distributeurs qui n’ont pas le temps ou pas encore l’intérêt pour le produit…

Herbalife avait des maquettes très abouties sur les photos, mensurations à prendre avant de démarrer son utilisation produit.

Cela permettait de créer des témoignages forts chez les nouveaux distributeurs qui devenaient ensuite naturellement enthousiastes à parler du produit autour d’eux.

Il est important de créer un lien fort produit/ service avec votre distributeur.

 

Connexion à la société MLM

Venir aux premiers événements live de la société MLM est vu comme une priorité chez beaucoup de leaders.

Les événements peuvent transmettre ce que la plupart des distributeurs débutants ne peuvent pas encore transmettre à savoir les émotions.

C’est fort de ces émotions que vos nouveaux partenaires vont se mettre à déplacer des montages dans leur activité.

 

Connexion au concept de duplication

Vos partenaires seront venus à vous avec des motivations diverses et variées au départ. Certains ne voulant être que consommateur peut-être, d’autres désirant créer des revenus passifs à haut niveau…

Il est important de bien re ou expliquer le concept de duplication aux nouveaux venus car c’est votre meilleur produit en quelque sorte et vous voulez vous assurer que tout nouveau entrant ou qu’il se trouve dans le réseau a bien saisi ce concept ainsi que le plan marketing de votre société.

Cela peut se traduire par des premières vidéos de formation, ou conférences live auxquelles vos distributeurs pourront assister.


 

cadeau offert blog-leader

 

 

Les conseils d’Aurore Belle Yang

Du site : AuroreBelleYang.com

expert mlm Aurore

Aurore Belle Yang a découvert le MLM alors qu’elle était blogueuse et éditrice de sites internet. Elle a tout de suite utilisé les avantages du web pour développer son équipe. Elle est aujourd’hui consultante et formatrice Webmarketing auprès des entreprises et startups. Elle les aide à développer leur visibilité sur internet grâce au SEO et à l’Inbound Marketing.

 

Actions à mettre en place

La plupart des entreprises MLM vous demanderont de faire votre “liste de noms” pour présenter vos produits et votre opportunité MLM à tous les gens que vous connaissez.

J’ai une grosse réserve sur cette méthode. En effet, les personnes à qui vous parlez n’étant pas du tout ciblées, le taux de réponse négative est énorme et cela décourage énormément de gens qui se lancent dans le MLM.

Vous pouvez bien sûr contacter votre “marché chaud” mais je conseillerais de ne parler que de vos produits (et pas de l’opportunité qui va faire gagner beaucoup d’argent!).

Vous pouvez expliquer que vous vous lancez dans l’entrepreneuriat et que vous aimeriez un retour honnête sur les produits que vous vendez. Vous sollicitez l’aide de votre entourage pour démarrer votre business. Présenter sous cet angle, vous avez plus de chances d’obtenir leur soutien.

Ensuite, je conseillerais de rapidement utiliser le formidable levier qu’est internet pour trouver des personnes qui recherchent précisément ce que vous avez à proposer.

Les réseaux sociaux sont un bon moyen de démarrer une conversation. Mais ne faîtes pas l’erreur d’essayer de vendre au premier contact. Le but est de créer une relation, en commençant par apporter votre aide à la personne.

 

Les conseils d’Aurore

Conseil n°1 : le Personal branding

Le secret de la réussite en MLM, c’est le personal branding. C’est un concept essentiel à comprendre. Le coeur de votre entreprise personnelle, c’est vous! Donc, lorsque vous communiquez sur internet, cherchez toujours à mettre en avant votre marque personnelle (vous!) et non votre entreprise MLM. Car en marketing de réseau, les personnes rejoignent avant tout des personnes (et non une opportunité en particulier).

 

Conseil n°2 : les Actions massives

Je suis toujours surprise d’entendre des personnes qui gagnent entre 1000 et 2000€ mensuel dans un emploi salarié en travaillant 8 heures par jour, déclarer vouloir gagner 10 000€ par mois en MLM et n’y consacrer qu’une ou deux heures par semaine!

Oui, il est possible de gagner plus en MLM que dans un job salarié, mais pour cela, il va falloir y consacrer du temps et considérer votre activité MLM comme un véritable business avec tout l’engagement que cela implique.

Le secret n°2 de la réussite, ce sont des actions massives, prises de manière régulière !

 

Conseil n°3 : la Formation

Enfin, une chose essentielle pour réussir en MLM est de toujours se former en permanence.

C’est essentiel quand vous débutez mais également tout au long de votre activité.

Cela vous permet de rester la personne attractive que les gens ont envie de suivre et d’écouter.

J’ai d’ailleurs rassemblé toutes les informations que j’aurais aimé avoir à mes débuts en MLM, pour mettre en place une stratégie de prospection sur internet, dans la formation MLM2.0.


 

 

Les conseils de Jean-Philippe Sportich

Du site : parrainagemagnetique.com 

 expert Jean-Phillipe

 

10 jours pour être en pole position.

Comment bien démarrer multiplie par cent vos chances de succès ?

Cette question est essentielle. Mais y répondre dépend de la structure du plan de rémunération, des produits (ou services) et de la capacité de la société MLM à créer des momentums. Il n’y a donc pas de réponse catégorique, même en lisant Eric Worre. Ajoutons une variable décisive : votre détermination et nous avons néanmoins un cadre qui dessine quelques grandes lignes.

Avec l’expérience, je discerne trois méthodes : douce, turbo, et premium.

 

La méthode douce.

Avant de décoller, encore faut-il démarrer. Et avant de débuter, a-t-on été bien parrainé ?

La personne qui se lance sait-elle les investissements en temps, argent et énergie qu’il faudra consentir, même à temps partiel ? A-t-elle le profil d’une personnalité engagée ?

Bien démarrer s’appuie sur bien parrainer. Mais restons-en au démarrage.
Une des causes principales d’abandon tient dans un lancement en trompe-l’oeil.
Il ne suffit pas de s’inscrire dans une société MLM.
Poser des bases et des actes pour obtenir des résultats rapidement est méthodologique.
Entendez par là que cela ne s’invente pas.
Un débutant n’est pas censé se débrouiller seul.

 

Il n’est pas rare d’observer des personnes qui débutent et totalement perdues. Par où commencer ? Quoi dire à de futurs clients ? Comment organiser sa communication ? Comment approcher son entourage ?

En règle générale, la plupart des équipes proposent des ressources au nouvel arrivant. Ce qui peut faire défaut concerne la planification du démarrage. Si des ressources existent, dans quel ordre les utiliser ?

 

En fait, je propose à mes débutants un parcours d’intégration.
Pour le dire brutalement, je suis directif.
Durant les premières semaines, une série d’étapes sont à suivre et à valider.
On ne passe pas à une étape donnée si la précédente n’a pas été checkée.
Et oui je sais, je suis un monstre !

La tentation est grande de butiner des infos à droite et à gauche, sans un fil conducteur, quand on débute une activité en marketing de réseau. Un mois s’est vite écoulé sans que rien ne soit vraiment passé. Or l’expérience montre que le premier mois est décisif pour la motivation.

Atteindre des objectifs quantitatifs et qualitatifs dans les dix premiers jours va s’avérer obligatoire dès l’inscription.

Le 1er objectif (qualitatif) du débutant est d’accepter un calendrier de séances de travail avec son sponsor. Ces moments planifiés de mise en route sont collaboratifs. La up-line est aussi de la partie. Quand je démarre quelqu’un, j’organise des entretiens entre lui et une série de personnes de sa up-line. L’idée est de lui permettre de collaborer avec d’autres que moi.

Un deuxième objectif est de rapidement initier des contacts avec de futurs partenaires d’affaires ou de probables clients. Le mot important à retenir ici est initier. Il ne s’agit pas tant de concrétiser une vente ou un parrainage que de renouer avec des relations anciennes. Pour ce faire, je fais entrer mon débutant dans un cycle de formation au social selling.

Un troisième objectif est de bâtir une feuille de route. À ce stade, on a identifié le potentiel relationnel de l’intéressé.e. il est donc plus simple et cohérent de se fixer des objectifs de revenus. On dressera un inventaire d’actions à conduire pour atteindre des montants de revenus à trois mois et six mois.

 

La méthode turbo.

On oublie les formations, les séances de mises en route. Sitôt inscrit, notre débutant contacte tout son relationnel, en conduite accompagnée avec le sponsor. Celui-ci est toujours présent, prêt à prendre le relais dans les conversations.

Cette méthode a l’avantage de creuser illico presto dans le relationnel du nouvel arrivant. Ce qui met de l’accélération sans borne dans le développement d’un réseau, quand une proportion significative de gens travaille ainsi.

Le sponsor doit être aguerri à cette approche, sous peine de « griller » les contacts de son poulain.

 

La méthode premium.

Je ne l’ai jamais pratiquée. Et je pense que très peu de monde l’utilise. Et si je vous en parle, c’est parce que mon mentor, John Sexmith, aujourd’hui disparu, me l’a enseignée.

L’idée est de tester les gens avant de les enregistrer. On demande au candidat de réunir 50 personnes en un seul lieu au même moment. Le sponsor expose alors son opportunité d’affaires.

Dans la pratique, l’intéressé.e ne réunit pas 50 personnes, mais nettement moins. Mais l’épreuve est réussie, car ce candidat est passé à l’action, ce qu’il fallait vérifier. Du coup, vous parrainerez moins de monde. Mais c’est très adapté aux plans de rémunération libérés d’une obligation de parrainage permanent. Et c’est la meilleure méthode pour valider la motivation des gens.

 

Les conseils de Jean-Philippe

Ces méthodes sont plus ou moins adaptées selon votre projet MLM. Cela montre clairement que des compétences sont à acquérir dans tous les cas.

Pour bien démarrer en marketing de réseau, je vous dirais que les actions sont plus importantes que les accélérations. On ne forme pas des sprinters, mais des marathoniens.

Concluons avec trois bons conseils aux débutants

  • Choisissez un parrain ou une marraine confirmés en marketing relationnel.
  • Etudiez la période de démarrage d’un maximum de top leaders.
  • Spécialisez-vous en social selling, ça décuple la productivité. En lisant parrainagemagnetique.com, cela pourrait vous y aider.  

 

cadeau offert blog-leader

 

 🙂  Si vous avez aimé “Vos 10 premiers jours en mlm : des experts vous partagent leurs meilleurs conseils”
Voici 3 autres articles que vous apprécierez : 

➡ Comment expliquer ce qu’est le marketing de réseau (mlm) ? + 5 erreurs de débutant.
➡ Script mlm pour répondre à la question : est-ce que c’est de la vente ? Car j’aime pas vendre.
➡ Comment créer une liste de contacts mlm professionnelle ?

 

chemin réussite mlm

 

 

 

 


Laisser un commentaire